Convivialité & Gastronomie

La fête du mieux-vivre ensemble

19 mai 2017

Rendez-vous éminemment populaire et citoyen, catalyseur de lien social, la Fête des voisins connaît un engouement sans cesse renouvelé. La 18e édition aura lieu vendredi 19 mai.

Une date, un lieu, une idée simple… et 8,5 millions de participants lors de l’édition 2016. 18 ans après sa création, la Fête des voisins poursuit sa success story. La plus importante manifestation populaire en France et en Europe figure aujourd’hui dans les agendas de bon nombre de particuliers, associations, mairies et maisons de retraite. Et les chiffres de participation, année après année, révèlent le plébiscite croissant de ce grand rendez-vous citoyen.

Vendredi 19 mai, à l’initiative de l’association Immeubles en fête et en partenariat avec AG2R LA MONDIALE, des milliers de rassemblements seront organisés partout en France par des « référents » volontaires. Comme chaque année, les rues, les jardins, les cours d’immeuble des villes et des villages s’animeront aux quatre coins de l’Hexagone pour un moment de partage et de convivialité entre habitants d’un même quartier, venus se rencontrer autour d’un repas ou d’un buffet.

Une adhésion immédiate

C’est une fête de quartier dans le 17e arrondissement de Paris, organisée un soir de juin 1999, qui marque la genèse de l’aventure. Le succès est massif : 10 000 personnes répondent à l’invitation de l’association Paris d’amis, fondée par Anastase Périfan. Ce conseiller municipal, très investi sur les questions de solidarité , perçoit très vite la portée d’une telle opération. Son ambition : développer le sentiment d’appartenance à un même quartier et renforcer les liens de proximité, pour mieux mobiliser contre l’exclusion et l’isolement.

Le concept suscite l’adhésion immédiate des communes, des bailleurs sociaux et des associations. Avec le soutien de l’Association des maires de France et de l’Union sociale pour l’habitat, l’initiative locale prend une dimension nationale, avec 30 municipalités partenaires en 2000 et jusqu’à 1 400 dix ans plus tard. Puis elle gagne l’Europe dès 2003 – sous le nom d’European Neighbours’ Day – et s’étend aux quatre coins de la planète. Du Brésil au Japon, en passant par les États-Unis, le Togo, la Turquie et l’Australie, 30 millions de voisins à travers le monde ont fait connaissance en 2016.

Instaurer une logique de solidarité durable

C’est dans cet esprit que la 18e édition de la Fête des voisins s’est associée cette année à l’ambassade de Grande-Bretagne. Ainsi placée sous le signe de la fraternité et du rapprochement entre les deux peuples frontaliers, la Fête européenne des voisins a été lancée mercredi 17 mai, dans les locaux de la représentation britannique. Le jour J, Londres et Paris sonneront ensemble le début des rencontres.

Pour que cette dynamique positive ne s’arrête pas à la soirée du 19 mai, mais se décline au quotidien, les créateurs de la Fête des voisins ont lancé en 2007 l’association Voisins solidaires. Celle-ci a mis en place de nombreuses initiatives destinées à favoriser et encourager les gestes de solidarité et les petits services de proximité entre voisins. Ainsi, l’Observatoire du voisinage intergénérationnel ou le programme Génération voisins – deux dispositifs développés avec AG2R LA MONDIALE – s’appuie sur le lien intergénérationnel pour créer un réseau de voisinage plus solidaire, au bénéfice des personnes âgées.

L'auteur de l'article

L'équipe éditoriale INSTANT Vitalité

Les articles du même auteur

Partager cet article

Pour poursuivre la lecture