© Pierre Monetta / Goût de / Good France

Convivialité & Gastronomie

Le plus grand dîner français du monde

21 mars 2017

L’opération Goût de / Good France revient pour sa troisième édition ! Le soir du 21 mars, le temps d’un dîner, la gastronomie française et sa vitalité seront célébrées à l’unisson sur les cinq continents.

En 1912, Auguste Escoffier initiait les Dîners d’Épicure : le même menu, le même jour, dans plusieurs villes du monde et pour le plus grand nombre de convives. Pour la troisième année consécutive, Goût de / Good France s’inscrit dans cet esprit de partage et de convivialité.

Lancée début mars par Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères et du développement international, et le chef Alain Ducasse, l’édition 2017 rassemblera 2 000 chefs, qui rendront hommage, aux quatre coins de la planète, à l’excellence de la cuisine française, à sa capacité d’innovation et aux valeurs de plaisir et de générosité qu’elle véhicule.

Cinq continents, un dîner d’exception

Le premier jour du printemps, dans 150 pays, les 2 000 établissements participants – 200 dans l’Hexagone – proposeront à plus de 250 000 convives un dîner inspiré des traditions culinaires françaises – avec apéritif, entrée, plat(s), fromage, dessert, vin et champagne français. Les menus proposés ont été préalablement validés par un comité de sélection international, qui a veillé à leur qualité et à leur cohérence.

Bistrots, brasseries, restaurants contemporains ou de haute gastronomie : tous les styles de restauration sont représentés. Si le prix proposé est à la discrétion de l’établissement, celui s’engage à reverser 5 % des bénéfices à une ONG locale œuvrant au respect de la santé et de l’environnement. Enfin, 150 ambassades de France à l’étranger relaieront l’initiative en organisant des dîners.

Le bien-manger, pilier de l’attractivité touristique française

La gastronomie participe pleinement au rayonnement culturel de notre pays. Parmi les 83 millions de touristes accueillis en 2016, plus d’un tiers déclare avoir choisi cette destination pour découvrir sa cuisine et ses vins, composantes du « repas gastronomique des Français » inscrit en 2010 sur la liste du patrimoine immatériel de l’humanité de l’Unesco.

Par ailleurs, de plus en plus de chefs et étudiants étrangers viennent en France pour se former aux techniques culinaires françaises. La formation aux métiers de la restauration sera ainsi au cœur de cette troisième édition, qui associera les élèves de 71 écoles de cuisine du monde entier. Six établissements de formation français offriront ainsi une dégustation au sommet de l’Arc de Triomphe le 21 mars. À vos fourchettes !

L'auteur de l'article

L'équipe éditoriale INSTANT Vitalité

Les articles du même auteur

Partager cet article

Pour poursuivre la lecture