Les trois lauréats 2017 (de gauche à droite : Axel Contat, Gabin Benoit-Faisandier et Antonin Launay) © CFBCT

Convivialité & Gastronomie

Trois jeunes bouchers sacrés meilleurs apprentis de France

2 et 3 avril 2017

L’édition 2017 du grand concours « Un des meilleurs apprentis bouchers de France » a distingué trois jeunes talents pour leur savoir-faire, leur créativité et leur esprit d’initiative.

Les 2 et 3 avril s’est tenue la finale nationale du concours « Un des meilleurs apprentis bouchers de France », organisée tous les ans par la Confédération française de la boucherie, boucherie-charcuterie, traiteurs (CFBCT). Cette compétition, qui vise à mettre en avant l’excellence en matière de formation et à faire naître des vocations chez les jeunes, donne un coup de projecteur sur le trio de l’alternance : le maître d’apprentissage, le CFA formateur et l’apprenti.

Un excellent cru 2017

Cette année, c’est sur les terres bourguignonnes, au centre interprofessionnel de formations d’apprentis (CIFA) de l’Yonne à Auxerre, que les candidats ont concouru pour l’épreuve ultime. Celle-ci réunissait 26 professionnels de moins de 21 ans sous contrat d’apprentissage, issus de sélections départementales et régionales, auxquelles ont participé plus de 2 000 apprentis bouchers dans tout l’hexagone.

Les participants ont disposé d’un peu plus de 6 heures pour réaliser un plateau de viandes. Au programme : désossage, parage, ficelage et décoration des pièces. Un travail intense nécessitant dextérité, célérité et maîtrise technique, reflets du savoir-faire acquis auprès de leurs formateurs. Les préparations bouchères ont ensuite été présentées au jury composé de professionnels reconnus, avant le délibéré.

Un passeport pour l’emploi

Trois lauréats arrivés premiers ex-aequo se sont vus décerner le prestigieux titre national, en présence de leurs familles, maîtres d’apprentissage et formateurs, mais également de représentants de la CFBCT et d’élus locaux. Gabin Benoit-Faisandier, de Coubon (Auvergne-Rhône-Alpes), Axel Contat, de Thorens-Glières (Auvergne-Rhône-Alpes) et Antonin Launay, de Pornichet (Pays de la Loire) intègrent ainsi la prestigieuse famille des Meilleurs apprentis de France (MAF), réservoir potentiel de futurs Meilleurs ouvriers de France (MOF) et véritable tremplin professionnel.

À cette occasion, Jean-François Guihard, président de la CFBCT, a rappelé que la boucherie était plus que jamais « un vieux métier d’avenir ». Le métier d’artisan boucher connait en effet un regain d’intérêt et attire chaque année de plus en plus de jeunes dans les 110 centres de formation d’apprentis (CFA). Le secteur forme actuellement 9 500 apprentis, un chiffre en croissance de 15 % par an depuis plusieurs années.

L'auteur de l'article

L'équipe éditoriale INSTANT Vitalité

Les articles du même auteur

Partager cet article

Pour poursuivre la lecture