Convivialité & Gastronomie

Des cases et des bulles pour apprendre à bien manger

Octobre 2017

Une bande dessinée humoristique et pédagogique accompagne les enfants et pré-adolescents dans leur découverte du goût, de l’équilibre alimentaire et du bien-manger. Une nouvelle manière de parler alimentation aux moins de 12 ans.

La question de l’alimentation est au cœur des préoccupations sociétales et des enjeux de santé publique. Avec ce constat : malgré la mobilisation des pouvoirs publics et des professionnels de santé, deux millions d’enfants* sont en surpoids aujourd’hui en France, soit un enfant sur six. Exposés à une multitude de messages nutritionnels – parfois contradictoires – dans les médias, à l’école et au sein du foyer, les jeunes se montrent peu réceptifs aux recommandations officielles, bien souvent trop théoriques et culpabilisantes.

Un contenu innovant et d’intérêt général

Écrite spécifiquement pour cette cible junior, une bande dessinée a pour ambition de sensibiliser les enfants et pré-adolescents aux bienfaits d’une alimentation équilibrée. Publiée par Sopexa, agence de communication et de marketing spécialisée dans l’agroalimentaire, avec le soutien de la Fondation pour l’innovation et la transmission du goût et le Centre des sciences du goût et de l’alimentation de l’Inra, Mission Miam propose un contenu adapté au jeune lectorat, aussi instructif que ludique, positif et facile à appréhender, sans tabou ni discours culpabilisant.

S’adressant directement aux 9-12 ans et résolument ancrée dans leur quotidien, la publication emprunte avec humour leurs codes et leur langage pour faire passer les bons messages : ceux qui seront compris, mémorisés et intégrés dans leurs modes de vie actuels. Un outil éducatif conçu à leur attention et avec leur concours, puisqu’il s’appuie sur des témoignages d’enfants recueillis dans le cadre d’ateliers sur la nutrition, animés par l’auteure Armelle Dardaine-Leopoli.

Une diffusion la plus large possible

Mission Miam met ainsi en scène le quotidien de cinq amis en colonie de vacances. Le jeune lecteur peut suivre les aventures du petit groupe tout au long de la semaine : repas, pique-nique, partie de foot sur le terrain, match à la télévision… Chaque thématique est abordée sur une double page : à droite, la mise en situation sous la forme d’une planche dessinée, à gauche, les repères alimentaires – familles de produits ou moments de consommation –, pour qu’il puisse aisément faire le lien entre ses activités quotidiennes et le contenu de son assiette. Objectif : rendre l’enfant le plus autonome possible.

Grâce au soutien de partenaires privés, la bande dessinée a été diffusée gratuitement à 2 500 écoles primaires, à l’occasion de la Semaine du goût mi-octobre. Disponible sur demande auprès de l’agence**, elle a également été adressée à tous les cabinets de pédiatrie de l’Hexagone pour une mise à disposition dans les salles d’attente et sera distribuée lors de manifestations grand public telles que le Salon international de l’agriculture.

* Étude Esteban sur l’environnement, la biosurveillance, l’activité physique et la nutrition, de Santé publique France, juin 2017
** Dans la limite des stocks disponibles.

L'auteur de l'article

L'équipe éditoriale INSTANT Vitalité

Les articles du même auteur

Partager cet article

Pour poursuivre la lecture