© Le Cancer du Sein, Parlons-en !

Santé, Sport & Bien-être

Octobre rose : coup d’envoi de l’édition 2017

Octobre 2017

Le 27 septembre à 20h20, la tour Eiffel s’est à nouveau parée de rose, en signe de soutien à la 24e édition d’Octobre rose, grand rendez-vous annuel de mobilisation contre le cancer du sein.

Depuis 2014, l’illumination en rose du monument emblématique de la capitale donne le coup d’envoi de la campagne française Octobre rose. Pour la 24e année consécutive, elle réunira un mois durant, associations, professionnels de santé et organismes sanitaires autour du ruban rose, symbole universel depuis 25 ans de la lutte contre le cancer du sein.

L’opération, qui se déroule simultanément dans plus de 70 pays à travers le monde, est portée dans l’Hexagone par l’association « Le Cancer du sein, parlons-en ! ». Elle constitue le point d’orgue de l’action de tous les acteurs, patients comme soignants, engagés tout au long de l’année dans un combat quotidien contre la maladie et pour l’amélioration de la qualité de vie des femmes qui en sont atteintes.

Un mois d’initiatives contre le cancer du sein

Le mois d’octobre sera donc ponctué de manifestations solidaires et caritatives dans le monde entier. En France, des milliers d’initiatives – marches, courses, ventes aux enchères, conférences… – seront proposées au grand public par les associations concernées, des établissements de santé et des collectivités, afin d’inviter chacun à apporter son soutien à la cause.

À Paris, une grande journée de sensibilisation sera organisée le 18 octobre, place de la République. Ouvert à tous et en accès libre, un village d’information proposera au grand public diverses animations et tables rondes autour de trois parcours – prévention, traitements, l’après-cancer – et se conclura par une grande Marche rose.

Dépister tôt pour mieux prévenir

L’occasion de récolter des fonds pour soutenir la recherche médicale et scientifique, mais aussi d’intensifier l’information du plus grand nombre de femmes ainsi que leur entourage sur la pathologie et les moyens de prévention, en mettant l’accent sur l’importance du dépistage précoce.

Car, plus un cancer du sein est détecté tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Dépisté à un stade précoce, il peut être guéri dans 9 cas sur 10, réduisant considérablement l’agressivité des traitements appliqués. Pourtant, avec 54 000 nouveaux cas décelés chaque année, il reste aujourd’hui en France le cancer le plus fréquent chez la femme et celui qui entraîne la plus grande mortalité, avec 11 600 décès par an.

L'auteur de l'article

L'équipe éditoriale INSTANT Vitalité

Les articles du même auteur

Partager cet article

Pour poursuivre la lecture